Le TGV en Argentine

Voilà, c’est annoncé, un grand appel d’offre va être lancé pour l’élaboration d’un train haute vitesse entre Bs As et Cordoba passant par Rosario. L’investissement sera de 1500 millions de dollars. Le train devrait voir le jour en 2009. Bref, l’argentine se dote enfin d’un moyen de transport efficace qui va vraiment concurrencer le bus et l’avion. Espérons que les politiques ne se servirons pas trop dans la caisse, ce qui permettra (pour une fois) de finir l’ouvrage.(Je me perds en considérations personnelles là)
Plusieurs conditions sont posées par l’appel d’offre :
Les participants devront réaliser les études techniques, faire construire la réalisation, acquérir les trains, et financer au minimum 50% de l’ouvrage. En outre, les entreprises locales devront réaliser 20% des travaux.
This entry was posted in Argentine. Bookmark the permalink.

One Response to Le TGV en Argentine

  1. Il y a vraiment plein de points communs entre l’Argentine et le Portugal…! La corruption est quand même moins forte ici mais on est loin de pouvoir parler de transparence. Et le gouvernement portugais parle aussi d’un TGV Porto-Lisbonne-Madrid. Le tronçon Lisbonne-Madrid devrait être fait sans trop de difficultés (à part un pont gigantesque et coûteux au-dessus de la baie du Tage…). Pour le tronçon Porto-Lisbonne, il mobilisera apparemment 25% du budget portugais pendant je sais plus combien d’années. Et comme, les politques ne semblent pas comprendre que le principe d’un TGV est qu’il ne s’arrête pas partout, on gagnera seulement 1/2 heure sur le trajet Porto-Lisbonne… A eficiência portuguesa… Le train pendulaire actuel met trois heures pour parcourir les 300km qui séparent les deux villes. Il s’arrête entre autre à Porto et à Vila Nova de Gaia (la ville à côté de Porto…).

Comments are closed.