Petit guide de l’installation à Córdoba (Argentine)

Vous êtes nombreux à venir à Cordoba (Argentine) l’année prochaine, c’est pourquoi j’ai décidé de faire un « petit guide de l’installation à Cordoba » pour que vous évitiez de faire les erreurs que j’ai commises. Erreurs qui m’ont coûtée du temps plus que de l’argent, mais erreurs chiantes. Je fais aussi ce petit guide parce que je n’ai pas eu la chance d’en avoir un moi même en arrivant ici…

Le logement, sans doute l’élément clef de l’installation. Plusieurs choses à savoir, où vivre en arrivant ici, que rechercher, comment chercher, à quel prix, dans quel quartier, les problèmes que vous rencontrerez.

Où vivre en arrivant ici ? : Arrivé à Cordoba, je me suis installé dans une auberge de jeunesse pendant trois semaines. Le « Cordoba hostel » (l’adresse : Ituzaingo 1070). Vous êtes en dortoir, mais il y a des casiers en métal pour mettre ses affaires de valeur. C’est pas très confortable comme situation mais c’est la moins onéreuse.

Que rechercher ? : Ne vous dirigez pas vers les « Résidences étudiantes ». Premièrement ce terme ne signifie pas la même chose qu’en France. Il s’agit d’une grande maison avec des chambres partagées et des colloc le plus souvent en 1ère année de fac (J’ai fait l’expérience, c’est une catastrophe, vol à répétition dans les chambres, ambiance pas top mieux vaut vivre seul, peu de centre d’intérêt commun avec les autres étudiants). En outre, les chambres sont partagées, habitude que nous avons peu en Europe. Deuxièmement, c’est chère pour ce que s’est. L’idée pour un étudiant étranger qui arrive ici c’est une collocation ou un appartement sans meuble. Le prix des appartement meublés ne vaut pas le coup si vous restez au moins 6 mois. Il est plus rentable d’acheter des meubles d’occasion. Pour la colloc, c’est excessivement dur à trouver si vous arrivez au mois de Juillet-Aout car c’est le milieu de l’année ici.

Comment chercher ? : Pour les colloc, il vous faut écumer les facs de la ville à la recherche de petites annonces. Pour les appartements, soit passer par une agence (il vous en cotera un mois de louer de commission), soit regarder les « classificados » (petites annonces) qui paraissent tous les jours dans « La Voz del interior » (Le journal de Cordoba). Pour cette dernière option, il existe un piège. S’il n’est pas écrit dueño dans l’annonce ou dño, l’annonce a été publié par une agence (On revient sur le mois de louer de commission.).
Si vous intégrez la faculté Catholique de Cordoba, « la Catolica », ne vous en faites pas pour le logement votre fac à un bureau super organisé pour ça, des vrais veinard.

Quel prix ? : Les loyers pour un studio seul se situent à 400 pesos par mois plus charges. (Prix au 04-2006). Pour exemple, je vis dans un grand appart de trois chambres, je paye 330 pesos par mois en comptant les charges (Ça coûte moins chère à plusieurs). Je me trouve à Nueva Cordoba (Nva Cba pour le fashions). Il faut rajouter les meubles. Le prix varie selon les quartiers mais grosso modo cela tourne dans ces alentours.

Dans quel quartier ? : Je milite pour Nueva Cordoba, c’est le quartier étudiant par excellence, situé entre la fac (l’Université National de Cordoba – UNC – dans mon cas) et le centre ville. Un quartier jeune, au bar fashion et bien placé. Il est très pratique lorsque l’on a pas de moyen de transport, tout peu se faire à pied.

Les problèmes que vous rencontrerez ? : Pour le logement je crois que les problèmes sont infinis. D’abord ils vous demanderons des garanties, une personne caution etc… Ensuite, les contrats immobiliers sont pour deux ans minimum ici. Ainsi seul les propriétaires (Dueños) vous loueront pour quelques mois. En négociant bien avec une agence vous pourriez descendre à un an mais c’est difficile. Je vais conseiller quelque chose de pas très clean mais la solution la plus convenable pour nous qui ne restons qu’entre 6 mois et un an et demi, c’est de ne pas dire que vous restez 1 ans, vous signez un contrat de deux ans et 2 mois avant de partir vous dites au propio que vous quittez l’appart. Sinon on ne vous louera jamais pour un an. En tout cas il est très difficile surtout sans garantie. Pour pallier le problème de la garantie, il vous faudra payer les mois de louer à l’avance. Je paye par tranche de trois mois pour ma part. Bref, les problèmes du logement sont, la garantie, le contrat de deux ans, payer les mois d’avance (payez pas tout s’il y a une merde le gars ne s’en occupera jamais sinon).

Formalités en tout genre :

Inscription au consulat : Ça peut toujours servir. Votre inscription vous permettra d’être « sous la protection consulaire française » comme dit la carte !! En outre, le consul de Cordoba est adorable et parle un français parfait. L’inscription est facil, cf site web de l’ambassade (je ne vous mets pas le lien, il est mort !! Vive le lien !!)

Le Visa étudiant : Pas la peine de s’ennuyer à aller chercher un Visa étudiant à l’ambassade d’Argentine. Plusieurs raisons à ça. Déjà il est hors de prix, quelque chose comme 200 et quelques Euros (Le prix du SMIC ici). Deusio, ils vont vous demander une paperasse impossible à récolter. La solution la meilleure est de venir ici avec un simple passeport. En entrant dans le pays vous avez automatiquement un visa touristique de trois mois. Arrivé à échéance, soit vous voyagez à l’étranger (Uruguay, Bolivie, Chili…) soit vous allez au centre d’immigration de cordoba et vous redemandez le renouvellement pour 3 mois. Ça ne vous coûtera que 100 pesos (30 euros) et c’est sans justification. Bref la solution la plus simple. Maintenant si ça peut rassurer votre maman d’avoir un visa étudiant…

Compte bancaire : Je n’ai pas ouvert de compte. Le plafond de retrait de la carte Visa est suffisant pour vivre, voyager etc… Il faut juste prévoir deux des retraits anticipés lorsque le moment du payement du loyer arrive.

Payement des factures : Pas besoin de compte bancaire pour payer les factures. Le système est complètement différent ici. Le débit automatique n’existe pas. En début de chaque mois vous recevez une facture pour acquitter le mois antérieur. Avec cette facture, vous allez dans n’importe quelle banque ou magasin d’encaissement (il y en a partout) et vous payez directement en liquide. Un énorme avantage lorsqu’on est étranger. Téléphone, Internet, gaz, électricité, tout se paye à des guichets. Autre avantage, vous n’êtes pas engagé pour 12 mois dès que vous vous abonnez à un service, idéal quand vous n’êtes là que pour quelques mois.

La vie à Cordoba :

Le climat : Il est plutôt clément. Dans l’ensemble, il fait un peu froid en hiver Juillet-Aout mais ça reste plus que supportable. Pour preuve, une grande partie des appartements n’ont pas de chauffage. La doudoune est superflue.

La ville : La ville est moche mais il y a une grande activité nocturne. Plein de bar, de pub et de boite. Différents quartiers pour sortir. Si vous êtes un « teuffeur » (bien ringard comme expression) vous ne vous ennuierez pas.

Voili, voilou, je pense que je vous ai débroussaillé le principal (j’ai pas eu cette chance quand je suis arrivé), le reste c’est à vous d’avoir la joie de le découvrir. N’hésitez pas à m’envoyer un mail si vous avez des questions (mon mail n’est nulle part, mais si vous laissez un commentaire ça m’envoi un mail). Je réponds rapidement (si vous n’oubliez pas de glisser votre adresse mail dans le message !!). Je vous attends ici. Bises
<
br />
Rémi

This entry was posted in Argentine. Bookmark the permalink.

6 Responses to Petit guide de l’installation à Córdoba (Argentine)

  1. gael says:

    merci beaucoup pour ton message sur leroutard et pour ton blog très instructif.
    Effectivement je regarde les prix et les annonces notament sur le site du journal Clarin et je vais essayer de ne pas passer par une agence. J’avais également pensé à la possibilité de prendre un appart non meublé vu les différences de prix (autant acheter des meubles d’occas…). Par contre j’aurai vraiment eu besoin d’internet pour bosser sur place (pour la france mais depuis là-bas… je suis graphiste) et je n’arrive pas à savoir comment ouvrir une ligne. Penses-tu que le mieux soit de passer par le proprio ? Tu parles de factures de téléphone, donc j’imagine que tu as eu le même problème pour ouvrir une ligne (sans compte bancaire…)
    Si tu as des infos / conseils sur le sujet… si tu connais le nom des fournisseurs d’acces a internet en argentine, etc.
    très bonne journée
    a bientôt
    gael

  2. François says:

    pour internet, il y a un ciber (ou cyber en français) tous les 5 metres, et tu en trouves avec clim, fauteuil cuir…. pour 1 peso de l’heure…. pour le tél, j’avais pris un portable prépayé, vu les prix ça ne te ruineras pas:)
    A part ça, effectivement vive nva cba, et pour sortir, cba est l’ibiza argentin pourrait on dire…..

  3. gwen says:

    Bonjour,

    je ne sais pas si tu es toujours sur Cordoba, je pars vivre la bas en janvier, je connais deja l´Argentine en temps que touriste et prefererais une autre ville mais je n’ai pas le choix, mon mari est cordobes et doit quitter l’ Europe, il vient de monter une entreprise a Cordoba et je le suis, sauf que je veux quand meme avoir mon independance financiere, meme si elle est limitee (je parle couramment francais anglais espagnol et 13 ans d’ experiences diverses) , donc ma question: y a t-il un site internet que je pourrais consulter dés maintenant au niveau des petites annonces, et sinon, une fois sur place, quelles pistes me recommandes tu (journaux, agences, boites…). si jamais tu as le temps de repondre mille mercis d’ avance.
    Gwen

  4. Remi says:

    Salut Gwen, pour le site internet je peux te conseiller http://www.bumeran.com.ar/ pour les journaux, il y a des petites annonces dans la "la voz del interior" C’est le journal de Cordoba. http://www.lavozdelinterior.com…. Enfin tu peux regarder sur les sites des grands journaux qui ont tous une rubrique "clasificados". http://www.clarin.com ou http://www.lanacion.com.ar/

  5. isaac says:

    slt je vais partir pour cordoba en mars , je connais pas du tout l’argentine mais si tu devais choisir entre buenos aires et cordoba quelle ville est preferable, sachant que j’aime bien la nature , faire des balades…

  6. jennifer says:

    salut! je suis étudiante en dernière année de Langues Etrangères Appliquées et je voudrais partir vers Aout-Septembre en Argentine à Cordoba pendant en an!merci beaucoup pour tous les détails que tu donnes! pourrais-tu me donner l’adresse du consulat français?Je suis à la recherche d’un stage et le consulat me semble être une bonne idée (selon les conseils de mes professeurs) MERCI D’AVANCE =)

Comments are closed.