Road Trip, part 6, De Perito Moreno à El Calafate

Nous voilà arrivé à Perito Moreno, ville perdue entre la Pampa et la Cordillères des Andes…

Cette ville est très peu touristique car difficile d’accès. Les bus sont rares et les changements compliqués pour y parvenir. Cependant, elle est connue pour abriter la « Cueva de las manos » (la grotte des mains). Nous arrivons à 11h du soir, ne sachant pas où se trouve l’hôtel, j’interroge un autochtone, ni une ni deux, le gars appel le frère du cousin du beau fils de l’oncle de sa sœur pour nous proposer une excursion à la grotte. Le guide n’est pas top aimable, ça proposition ne nous convient que moyennement. Il est cependant commerçant et nous conduit à l’hôtel. Arrivé à celui-ci, nous pénétrons dans un bar qui n’a pas été refait depuis les années soixante. Une demi douzaine de vieux pochetrons sont appuyés au comptoir. Parmi eux le patron de l’hôtel qui nous demande ce qu’on fout dans ce bled.

argentine
Cliquez pour agrandir

-Moi : On est là pour visiter la grotte…
-Lui : Bougez pas je connais quelqu’un qui… (C’est reparti)

argentine
Moi et un Guanaco


Cliquez pour agrandir

Dix minutes plus tard un vieux barbu frappe à la porte de notre chambre. Il nous propose une excursion moins chère que l’autre avec un programme plus attrayant. Nous acceptions. RDV est pris pour le lendemain 10h.

L’heure du départ a sonnée. L’homme nous attend devant l’hôtel avec une vielle camionnette soviétique. Le vieux l’a acheté à une ancienne raffinerie de la région. Du temps de l’Ex-URSS, un échange avait était fait entre les Russes et l’Argentine. Pétrole contre véhicules et visiblement il y en reste encore. Nous sommes 6 dans le camion. Le gars bifurque de la route pour rouler à travers la Pampa. Il nous explique que son business est illégal et qu’il doit éviter le barrage de flic à la sortie de la ville. La consigne est que si nous nous faisons arrêter, nous sommes tous des amis ou de la famille (super crédible lorsqu’on est 3 français, 2 US, et un suisse).

argentine
Cliquez pour agrandir

Après quelques pérégrinations, la découverte des Guanacos etc… nous arrivons enfin au site classé patrimoine mondial de l’humanité. La visite se fait en plein cagnard, mais le spectacle est exceptionnel. Il y a sept milles ans, des hommes ont peint sur ces murs leurs mains avec la technique du pochoir. Le rendu est extraordinaire. Nous avons l’impression que ces éléments rupestres datent d’hier. La couleur est d’une netteté impressionnante. L’héritage de nos ancêtres est là, sous nos yeux, resplendissant. Apres trois heures d’explications passionnantes, nous rentrons épuisés par cette journée. Outre le fait d’avoir été au soleil, nous avons pas mal marché pour atteindre le site. Le soir nous dînons dans le seul resto ouvert du village. Le lendemain est plutôt calme, nous nous apprêtons à prendre un bus de 20h pour El Calafate.

Acceder au Road Trip part 7 (coming soon!)
This entry was posted in Argentine. Bookmark the permalink.