The Da Vinci Code

Da Vinci CodeUne merde!!! Je n’en suis malheureusement pas à ma première merde cinématographique de l’année. Alors que j’avais décerné la palme de l’ennui à Three times, la palme du malsain à Geminis, je remets la palme de l’incompréhension au Da Vinci Code. J’avais aimé l’intrigue du livre même si je trouvais ce dernier mal écrit. J’ai trouvé le film mauvais, que ce soit sur le plan de l’intrigue, la manière de filmer, les acteurs.
Le concept est simple, si tu n’as pas lu le livre, tu ne saisis rien du film. Le réalisateur tente de nous faire comprendre le lien qu’il existe entre les personnages par des flash-back plus que miteux. L’enjeu de la quête des héros n’est pas du tout mis en valeur….
Le casting est à la diversité (nombres d’acteurs français participent au film). Lorsque les scènes du film ne se passent qu’entre français (ce qui arrive souvent) ces derniers parlent en français sous-titré. On passe donc d’une langue à l’autre, ce qui pourrait encore passer si les acteurs français ne déclamaient pas leur texte comme des merdes. On n’y croit absolument pas. Bref, un mauvais film pour une histoire qui est pourtant assez prenante lorsqu’on lit le livre…

This entry was posted in Billets Nocturnes. Bookmark the permalink.

2 Responses to The Da Vinci Code

  1. J’avais pas lu le livre mais je n’ai pas détesté le film. A la fin, il est un peu longuet, c’est vrai. Mais sinon j’ai bien aimé la quête de la vérité. Je trouve que ça rappelle bien que la vérité de l’histoire religieuse est toute relative et ne dépend que de ceux qui la font. Bien sûr, il y a des trucs un peu gros, mais bon, faut se détendre… Et puis, je trouve cela normal que les personnages français parlent en Français entre eux et que ce soit sous-titré pour les non-francophones continuent de comprendre, ça ne dérange pas le moins du monde. Après un an en Argentine, tu devrais être habitué à changer de langue régulièrement, non?

  2. Jibe says:

    De toute facon, comme toute critique, celle-ci répond à une de ces deux règles :
    – Soit elle n’est fondée sur aucun argument valable,
    – Soit elle est valable seulement pour la personne qui l’écrit.
    Alors les critiques de films, j’écoute plus.

Comments are closed.