Three times de Hou Hsiao-Hsien.

billets nocturnes    threetimesUne merde!!! Je suis allé voir hier soir un film Corée intitulé "Three times" de Hou Hsiao-Hsien. Autant la bande annonce est plutôt stimulante avec une petite musique sympathique, un esprit bonne enfant, un rythme guilleret etc… Autant le film lui même est d’une lenteur phénoménale. Il n’y a que 10mns de dialogues à tout casser en 2h de film.

Mais, revenons à l’essentiel, l’histoire. Il s’agit de 3 histoires d’Amour vécues à des époques différentes mais jouées par le même couple d’acteur. Tout commence en 1966 où, un homme épris d’une femme se voit envoyé au service militaire. C’est très cul cul, ils sont super coincés mais ça passe encore. Deuxième phase, un autre couple en 1911. La fille semble être une prostituée (heureusement qu’on me l’a dit car je ne l’avait même pas compris), l’homme un client… Ca aurait put passé si le réalisateur ne se prenait pour Charli Chaplin. En gros toute cette phase est muette, les dialogues sont écrits à l’écran comme dans les "temps modernes" etc… Bref on s’ennui à mourir en écoutant le piano qui joue sans cesse. Enfin, 3eme phase, le couple vie en 2005, la fille est une lesbienne sadomasochiste, mais elle ne perd pas le nord est s’adonne à des petites fêtes hétérosexuelles. Bref, ça copine lui fait une scène de jalousie, elle se suicide, et tout fini dans la tristesse et la décadence. Un sacré film que je ne conseil à personne.

PS: mes détracteurs dirons, "il fallait lire le résumé avant d’y aller". Mais voilà, le pire c’est que je l’avais lu. Je vous la joins juste en dessous et vous serez de mon avis, "ça à l’air pas mal en lisant la bande annonce", mais ça ne va pas plus loin.

Résumé :
Trois époques, trois histoires, 1911, 1966, 2005, incarnées par le même couple de comédiens. Ce conte sentimental évoque ainsi la triple réincarnation d’un amour infini…1966, Kaohsiung, le temps des amours: Chen tombe amoureux de May, rencontrée dans une salle de billard. Mais il doit partir faire son service militaire. 1911, Dadaocheng, le temps de la liberté: une courtisane est éprise d’un révolutionnaire qui la néglige, préférant se consacrer à ses activités politiques. 2005, Taipei, le temps de la jeunesse: Jing, jeune chanteuse épileptique, vit une aventure avec une femme, Micky. Employé dans une boutique de photos, Zheng trompe Blue, sa petite amie, avec Jing.

This entry was posted in Billets Nocturnes. Bookmark the permalink.

One Response to Three times de Hou Hsiao-Hsien.

  1. Erwan says:

    Effectivement, Rémi c’est la deuxième merde cinématographique que tu vas voir ces derniers temps! Je sens que ton penchant pour les nanars commence à prendre le dessus sur des oeuvres un peu plus recherchées!
    Ton film me fait penser à The Hours version coréenne! :-)
    3 époques aussi…Mais je crois que les comparaisons s’arrêtent là! :-)

Comments are closed.